Actualités :

En 1990, plus de 2 milliards de personnes n’avaient pas accès à de l’eau potable selon les données de l’UNICEF et des Nations Unies. Malheureusement, en 2020, ce chiffre reste à un niveau alarmant avec 750 000 personnes qui continuent de consommer des eaux insalubres. Cette situation fait de l’accès à l’eau potable la première cause de mortalité non liée à l’âge dans le monde.

Origine du filtre à eau en céramique

Le Dr Fernando Mazariegos, de l’Institut de recherche industrielle d’Amérique centrale (ICAITI) au Guatemala, a mis au point ce filtre en 1981. Son objectif était d’offrir aux plus démunis un moyen de rendre l’eau contaminée par des bactéries sûre à consommer, en développant un filtre à faible coût et produisible à l’échelle communautaire. Pour partager cette innovation avec l’Humanité, le professeur a décidé de la léguer librement et a commencé, avec l’aide de l’ONG Potters for Peace, à former des potiers dans le monde entier afin qu’ils puissent produire ces filtres sur place. À ce jour, 61 usines ont ouvert selon ce modèle dans 39 pays du monde.

Un filtre à eau en céramique, c’est quoi exactement?

Les céramiques produites à l’échelle locale sont utilisées depuis des siècles pour filtrer l’eau. Le processus est simple : de l’eau est versée dans un pot filtrant en céramique poreuse et est recueillie dans un autre récipient après avoir traversé le pot. Cela permet également un stockage sûr jusqu’à ce que l’eau soit utilisée. Ces filtres sont généralement fabriqués à partir d’argile mélangée à un matériau combustible tel que de la sciure ou des balles de riz. Parfois, de l’argent colloïdal est ajouté au mélange d’argile avant la cuisson ou appliqué sur le pot en céramique cuit. L’argent colloïdal est un puissant antibactérien qui contribue à l’inactivation des agents pathogènes et empêche également la croissance de bactéries à l’intérieur du filtre.

Comment la décontamination de l’eau se fait-elle?

Le traitement de l’eau à l’aide de procédés physiques tels que le piégeage mécanique et l’adsorption peut se révéler très efficace pour éliminer les agents pathogènes et les particules en suspension. Pour garantir une filtration optimale, il est important de contrôler la taille des matières combustibles qui sont mélangées à de l’argile. Ainsi, les pores du filtre doivent être suffisamment petits pour retenir les contaminants. L’utilisation d’argent colloïdal peut également s’avérer très utile pour lutter contre les agents pathogènes, car il permet de briser la membrane des cellules, ce qui entraîne leur mort.

Comment fabriquer des filtres à eau en céramique?

La fabrication de filtres à eau en céramique telle que décrite précédemment nécessite des matériaux spécifiques et un matériel adéquate et dont le processus est difficilement applicable chez soi. Cependant, le site de partage de connaissances Low Tech Lab propose des tutoriels et des formations accessibles gratuitement pour des initiatives locales ou pour la création de petites chaînes de production. Potters for Peace, le CAWST, et Ecofiltro (au Guatemala) proposent également ce type de formation disponible en open-source.


Vous avez aimé cet article ?

Aidez le développeur

Faire un don

Aidez-nous en faisant un don à partir de 50€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

.pf-button-img{ margin: 30px !important; }