Temps de lecture : 2 minutes
()

Le saviez-vous? Des résidus de médicaments sont détectés à quasiment tous les niveaux du petit cycle de l’eau. Omijo vous propose de suivre ce dossier en trois épisodes pour en savoir un peu plus.

D’où proviennent les résidus de médicaments ?

On retrouve dans les milieux aquatiques de très faibles concentrations de résidus provenant de médicaments destinés à la consommation humaine ou animale.

L’origine de ces produits est multiple. A l’échelle du territoire, les principales sources sont :

  • les déjections humaines contenant des résidus des médicaments ingérés ;
  • les urines ou les excréments des animaux d’élevage après des soins ou des traitements médicamenteux ;
  • les rejets accidentels ou volontaires de médicaments périmés ou non utilisés.

Localement les rejets industriels (industrie pharmaceutique) ou hospitaliers peuvent également contribuer à la pollution des milieux aquatiques mais sur des molécules limitées (anesthésiques, anticancéreux).

Top 10 des médicaments que l’on peut détecter dans l’eau :

  1. Paracétamol (antalgique)
  2. Metformine (antidiabétique)
  3. Troxérutine (vasculoprotecteur)
  4. Acide acétyl-solycilique (anti-inflammatoire non stéroïdien)
  5. Diosmine (vasculoprotecteur)
  6. Amoxicilline (antibiotique)
  7. Ibuprofène (anti-inflammatoire non stéroïdien)
  8. Carbocystéine (fluidifiant bronchique)
  9. Valproate (antiépileptique)
  10. Acétylcystéine (fluidifiant bronchique)

Tous ces produits ainsi que leurs produits de dégradation peuvent se retrouver dans l’eau.

C’est donc plusieurs milliers de molécules différentes qui sont susceptibles d’agir sur les espèces sensibles : des analgésiques, des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des anti-cancéreux, des hormones, etc..

En pratique, seules quelques dizaines de molécules sont suivies de façon régulière et la fréquence avec laquelle les molécules sont détectées est plus symptomatique des produits qui ont été recherchés, ou pour lesquels on dispose de moyens d’analyse suffisamment sensibles, que de ceux qui sont effectivement présents. Pour preuve : presque toutes les familles de médicaments ont été détectées lorsqu’elles ont été effectivement recherchées.

 

À suivre : Ces résidus de médicaments sont-ils dangereux ? 2/3

Vous avez trouvé ceci intéressant ?

Cliquez sur une étoile pour noter ceci!

Note moyenne / 5. Décompte des voix:

Pas de votes jusqu'à présent! Soyez le premier à évaluer ce post.

Comme vous avez trouvé ce post utile...

Suivez-nous sur les médias sociaux!

Nous sommes désolés que ce post n'a pas été utile pour vous!

Laissez-nous améliorer ce post!

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post?


Vous avez aimé cet article ?

Faire un don
.