Avec le soutien de la Chine, le gouvernement du Togo prévoit de réaliser 300 forages équipés de pompe à motricité humaine dans la région des Plateaux. Le rapport de l’étude technique de faisabilité pour la réalisation de ces installations a été présenté le 25 avril 2023 à Lomé.

Le projet d’approvisionnement en eau potable a été annoncé récemment par le ministère togolais de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise. Il porte sur la construction de 300 forages dans la région des Plateaux, la plus grande des cinq régions administratives du Togo avec une superficie de 16 975 km². Les futures installations seront équipées de pompes à motricité humaine. La présentation du projet d’eau potable fait suite à la réalisation d’une étude de faisabilité, dont le rapport a été présenté le 25 avril 2023.

Le gouvernement togolais a bénéficié du soutien de la Chine dans cette phase préliminaire. Le projet d’eau potable des Plateaux, qui peut désormais commencer, améliorera la desserte des populations de cette région estimées à 1,6 million d’habitants. « Si les résultats de cette première étape sont concluants, le projet d’eau potable sera étendu à d’autres régions du Togo », indique l’ambassadeur de Chine au Togo, Chao Weidong.

L’objectif est de soutenir la feuille de route 2020-2025 du gouvernement togolais. À travers cette politique le gouvernement veut porter l’accès à l’eau potable à 85 % au niveau national et à 95 % en milieu rural d’ici à 2025. C’est ce qui justifie la mise en œuvre de plusieurs autres projets dans le pays d’Afrique de l’Ouest, notamment la réalisation de 950 forages équipés de pompes à motricité humaine dans les régions des Savanes et de la Kara.

Lire aussi – TOGO : un barrage approvisionnera 500 000 personnes en eau potable à Sarakawa

La réalisation de ces installations constituera la troisième phase du Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural dans les régions des Savanes et de la Kara (Passco 3), qui devrait répondre aux besoins en eau potable et d’assainissement des populations de ces deux régions. Actuellement, le taux d’accès à l’eau potable est de 68 % en milieu rural et 58 % en milieu urbain au Togo.

Inès Magoum

source


Vous avez aimé cet article ?

Faire un don
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.pf-button-img{ margin: 30px !important; }